jeudi 24 octobre 2013

Utopiales de Nantes : une expo Poïvet

Rétrospective Raymond Poïvet

Du 30 octobre au 4 novembre, la 14ème édition des Utopiales abordera le thème : Autre(s) monde(s)

Depuis sa création en l’an 2000, Les Utopiales, Festival International de Science Fiction de Nantes, se donne pour objectifs d’ouvrir au plus grand nombre et faire découvrir de manière très qualitative le monde de la prospective, des technologies nouvelles et de l’imaginaire. Cette année le festival se déroulera du 30 octobre au 4 novembre 2013. Comme chaque année, il développera un thème, parallèlement au traitement de l’actualité annuelle de la science-fiction.

Au détour des allées du festival, de nombreuses expositions parmi lesquelles la dimension arts-plastiques sera abordée à travers une rétrospective consacrée à Raymond Poïvet.
Riche de plus de 50 planches originales, illustrations et esquisses, l’exposition Raymond Poïvet, le pionnier de la bande dessinée permet de plonger dans l’univers graphique classique et foisonnant du grand maître de la bande dessinée française de l’après-guerre.
L’exposition permet également de saisir à quel point le dessin aura été pour Poïvet le lieu permanent d’une expérimentation et d’une recherche personnelle. De ce point de vue, bien avant Druillet, bien avant Moebius et leurs pairs, Poïvet aura été le pionnier d’une bande dessinée d’auteur.

Rendez vous à
La Cité, le Centre des Congrès de Nantes
5 rue de Valmy 44000 Nantes




lundi 14 octobre 2013

L'atelier 63

Ils ont travaillé à l'Atelier  63 !


À la Libération, Raymond Poïvet ouvre avec Derambure et Josse le premier atelier français de Bandes Dessinées au 10 rue des Pyramides, 6° étage, porte 63. Il s’appelle alors le Studio Trèfle mais il sera davantage connu sous l’appellation "Atelier 63".
C’est grâce au succès de “Colonel X” que Marijac a pu faire attribuer à Raymond Poïvet ce local sous les combles. Pendant l’occupation il avait été le siège du Parti populaire français du collaborateur Jacques Doriot. À la Libération, l’immeuble a été récupéré par un organisme de presse issu de la Résistance, on y trouvait également les bureaux de la commission de la carte des journalistes.

En 1947, Robert Gigi et Christian Gaty s’y installent. Ils seront rejoints par de nombreux et illustres auteurs.

A. Di Marco, JP Dionnet, P. Druillet, Fmurr, J.C. Forest, R. Goscinny,  Mandrika, A. Uderzo,...

La liste suivante a été élaborée sous l’égide de Roland Garel dans le cadre de l’hommage rendu à Raymond Poïvet en 1992 au festival de Montgeron (Essone):



A l'atelier 63 on pouvait trouver la fameuse chambre claire...